• Chrislène

Qui est Chrislène alias LaRemarkable

Allô je voulais prendre le temps pour parler un peu de moi et de mon cheminement.

Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas ou qui sont nouveaux/nouvelles sur mon blogue je fais cet article afin que vous puissiez me connaitre un peu plus.

J'ai participé à différents projets ainsi que des articles je te mets ci-dessous quelques liens afin d'en apprendre un peu plus sur moi. Mais avant voici quelques fun facts à mon sujet :

je suis haïtienne, j'ai 32 ans, je suis une amoureuse de la vie, j'adore danser, j'aime la musique et j'ai une passion pour les soins de beauté. Je rêve de faire le tour du monde un jour, j'ai dans mes objectifs d'avoir assez de notoriété afin de défiler pour le designer Chromat. J'aime beaucoup les gens, je suis une personne sociable mais qui aime prendre le temps afin de me ressourcer avec moi-même. Je suis une romantique dans l'âme les ciels étoilés m'émerveilles et les longues marches estivales sont les meilleures dates à mon avis.

Bon voici les vidéos et les articles - relaxe toi et prends se temps pour ton selfcare personnel!


Bon visionnement et bonne lecture :

Vidéo 1 : mon apparition dans l'émission : rire sans tabous : ici Vidéo 2 : émission : ça ne se demande pas...aux grosses personnes : ici Vidéo 3 : get ready with me et je te parle un peu de ma dépression: ici


Article sur ma dépression : ici

Mon cheminement : un projet pour lequel j'ai écrit une lettre de mon cheminement pour le projet de Catherine Valois voir ici

9 ans, en classe, je suis habillée en rose, je me sens particulièrement bien, ma mère m’avait rapporté un super ensemble de New York, il était rose bébé et j’en étais fière. La professeure pose une question je lève la main afin d’y répondre, l’institutrice lance sans réfléchir : ‘’ok l’éléphant rose tu as la réponse’’ toute la classe s’esclaffe, et ce running gag est resté durant toute l’année scolaire. Devine quoi petite Chrislène, n’aime plus le rose et n’aime plus son ensemble et aime encore moins son corps. 13 ans, en pleine rue, je me promène avec des amies, je marche, je me sens bien il fait beau, c’est l’été. Un groupe de garçons nous approche, ils parlent à mes amies, ils les trouvent jolies et aimeraient les inviter à une petite fête le soir même ; un des garçons dits à mon amie de me dire qu’il ne veut pas de grosse à sa fête donc de me demander de ne pas venir. Je suis dévastée, le même soir je me coupe les veines. 16 ans, plusieurs régimes plus tard, je veux absolument maigrir, j’en ai marre, j’en ai assez de la vie dans mon corps de grosse, je veux être heureuse, je veux être belle, je veux me sentir désirée. Mon désir de perdre du poids est si grand que j’arrête de manger au repas, je mange une fois par jour, et me fait vomir le soir. Je ne m’aime pas, je n’aime pas mon corps et je haïs ceux et celles qui me rappellent jour après jour que mon corps est inadéquat, que mon corps est trop que mon corps est laid. Je tente encore de m’enlever la vie, sans succès, trop lâche et toujours trop grosse. 20 ans, j’ai survécu les violences envers mon corps, mais je ne l’aime toujours pas, je vais chercher du réconfort dans le regard des hommes, je ne m’aime tellement pas que je convoite les mains moites d’hommes en manque qui déverseraient un semblant d’amour dans un ‘’t’es jolie’’ ou un ‘’j’aime tes seins’’ toujours pas l’amour que je cherchais, mais c’est mieux que rien je me dis. Là c’est un mélange malsain d’amour de l’autre face à mon corps, toujours pas ce qui me fais du bien, je chercher plus mais je ne sais pas ce que je cherche.

24 ans, après une dépression et une autre tentative de quitter ce monde, je décide d’essayer de faire le contraire de ce que j’ai toujours fait : chercher l’amour dans le regard des autres, au contraire cette fois j’ai décidé de me donner une chance et d’essayer de m’aimer. Essayer de s’aimer c’est vraiment très particulier, car ça implique de tout d’abord se pardonner pour tout le mal qu’on s’est infligé, deuxièmement de pardonner ceux et celles qui nous ont blessés et finalement de s’aimer inconditionnellement. C’est une claque dans la face quand tu t’aperçois que tu donnais plus d’amour au premier venu qu’à ta propre personne, ça déchire l’intérieur quand tu te rends compte que le piédestal sur lequel tu mettais des inconnus ne te connait même pas. Aujourd’hui j’ai 31 ans dans moins d’un mois je vais avoir 32 ans : 31 ans, et je m’aime inconditionnellement, je m’aime maintenant avec tout ce que j’aime moins et avec tout ce que j’aime plus +, je suis heureuse, car j’ai eu le courage d’être moi-même, j’ai eu le courage de me regarder et de m’aimer, j’ai eu le courage de ne pas avoir peur de dire non à ceux et celles qui ne respectaient pas mon cheminement vers un moi qui s’aime complètement. C’est douloureux de s’aimer avec nos bobos et nos défauts. C’est douloureux de se regarder dans les yeux et de se dire qu’il est temps que cette attitude destructrice change, c’est douloureux, mais c’est nécessaire, car lorsque tu aimes quelque chose tu en prends soin. J’ai décidé de m’aimer pleinement et de finalement être qui je suis et de prendre soin de moi, mentalement, physiquement et émotionnellement. Chrislène s’aime, je m’aime enfin.

Si tu as des questions n'hésite pas à m'écrire par courriel : info@laremarkable.com et tu peux aussi me contacter via Instagram juste ici.

J'espère que mon témoignage aidera au moins une personne à croire en elle et à arrêter de se faire du mal, car la vie vaut la peine d'être vécue.

Merci à toutes pour le support constant!

Clique ici pour lire tous les articles

Suis moi sur mes réseaux sociaux : Twitter | Instagram | Facebook | Podcast | Be remarkable, stay remarkable

279 vues
Laremarkable  Transparent background.png
@Laremarkable
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Instagram

© 2018 by Chrislène Jean Baptiste​. Proudly created with Wix.com